A l’occasion de mon installation à la Galerie des métiers d’art La Verrière, découvrez le portrait paru dans le Suresnes Magazine du mois de mars 2020

Retranscription :

Installée depuis janvier dans la Galerie des métiers d’art La Verrière, Annie ne manque pas d’imagination pour redonner vie aux textiles anciens, les transformant en sacs, cabas, tote bag, trousses… Issue d’une famille de terriens normands, elle a grandi dans un état d’esprit où “rien ne se perd, tout se recycle”. “On avait l’habitude d’utiliser un vieux drap et de le transformer. Ma mère était manuelle (Note : elle l’est encore !!! ) et ma gran-mère tricotait. C’est avec elle que j’ai fait mon premier pull à 12 ans” se souvient Annie qui depuis son enfance, chine dans les brocantes des tissus anciens, neufs ou usagés pour les transformer.

Après une longue carrière en communication et marketing, elle se retrouve au chômage. “Je créais des vêtements et des sacs à mes petites filles qui m’incitaient à les commercialiser tellement elles les trouvaient jolis.”

Annie commercialise sur Internet sa marque lilimargotton, contraction des prénoms de ses filles, Lili (Alice) et Margot. Et décide l’an dernier de la développer en créant sa société. Dans la foulée elle obtient un atelier-boutique dans la Galerie de Suresnes où elle est installée depuis janvier. On pourra y voir toutes ses collections. Et suivre bientôt des cours car elle enchaîne les projets.

” Je vais ouvrir des ateliers pour enfants et pour adultes où l’on transformera des vêtements usagés, où l’on créera tout ce qu’on veut à partir de tissus recyclés” conclut-elle avec un enthousiasme si communicatif.

Merci à Suresnes Magazine pour cet encart qui va j’en suis certaine permettre aux Suresnois et Suresnoises de me découvrir et de venir me rendre visite.

  •  
  •  
  •  
  •