Les origines de lilimargotton

A propos de lilimargotton

Certaines histoires naissent de rencontres ou d’opportunités. 

D’autres sont ancrées dans vos gênes.

Palefrenier, journalier, basse courrière sont les rudes et durs métiers exercés dans mon arbre généalogique. En effet, le quotidien était simple et toujours tourné vers le bon sens. Raccommoder une toile de lin plutôt que la jeter, confectionner des plaids avec des fins de pelotes, il était indispensable d’être créatif et doué de ses mains.

Déjà petite, j’admirais la dextérité et la rapidité de ma grand-mère qui tricotait pour les boutiques de laine. Avec elle, j’ai tricoté mon premier pull bleu électrique manches chauve-souris à l’âge de 12 ans. J’ai mis 6 mois à le terminer. Il fallait qu’il soit parfait.

J’ai vu ma maman acheter une machine à coudre sur « un coup de tête » et apprendre à coudre patiemment jusqu’à nous confectionner nos vêtements en un temps record comme ce jogging cousu dans la nuit pour partir en voyage scolaire en Irlande…

De ces exemples de femmes manuelles, créatives et volontaires, j’ai développé un sens et un amour de la matière naturelle, qu’elle soit tissu, toile, laine, fils ou cuir. En 2009, je confectionne pour mon entourage des sacs et des robes au style girly : en tissu fleuri associé au lin ou au linge ancien avec de la dentelle.

Un véritable engouement !

De ces premiers modèles naît lilimargotton en référence aux surnoms de mes filles. C’est personnel et pourtant nombreux sont ceux qui m’ont dit « ce nom a une consonance ronde et douce qui correspond parfaitement à cet univers et on a l’impression de le connaître depuis toujours ! » Quel compliment !

Et là, j’ai eu le déclic de l’entrepreneuriat. Relier les valeurs de générosité, de simplicité, et de créativité qui me caractérisent avec le souhait d’apporter une autre façon de consommer.

Comme vous, je recherche en tant que consommatrice le produit dont le fabricant me parlera : son origine, son mode de fabrication. Local, français, européen, je cherche avant tout la transparence. Je suis tout simplement une femme qui prend soin de sa famille, et qui pense agir à son échelle pour le futur de l’humanité, de notre planète. Comme vous, je suis consciente que l’industrie textile est l’une des industries les plus destructrices pour l’Homme et pour la planète. Avec lilimargotton, quand j’utilise une matière neuve, je choisis le partenaire qui saura m’assurer une démarche en adéquation avec mes valeurs.

Je pars à la recherche de textiles rares et oubliés : chanvre, coton.  Nettoyés, je propose de les valoriser grâce à un design épuré. Un sac de grain en chanvre ancien et rustique deviendra un sac cabas, une panière ou  une trousse. Un lin de qualité issus de destockage de maîtres du lin français ou européen sera agrémenté de guipure, de dentelles et deviendra cabas de plage.

Vous avez un vêtement qui vous tient à cœur et dont vous ne vous servez plus. Travaillons ensemble autour d’un atelier de recyclage et vous apprendrez à créer pochons, trousses, paniers par exemple. Le tissu offre de multiples opportunités. Redonnez une seconde vie à vos vêtements.

Bienvenue dans l’univers épuré de lilimargotton, issu de mon imagination et fortement inspiré des charmes simples du passé.

Si vous aussi vous voulez faire partie de l’aventure, retrouvez-moi sur ce site, le blog et à travers les réseaux sociaux comme lilimargotton chanvre et lin | Instagram ou lilimargotton Créations chanvre et lin | Facebook .

A vos côtés, mon engagement est de contribuer à l’amélioration de notre environnement et vous proposer une consommation choisie tout en vous faisant plaisir !

 

Annie, créatrice de lilimargotton

Toute mon actualité

Nouveautés, coulisses, astuces recyclage textile, c’est une à deux fois par mois !

 

  •  
  •  
  •  
  •